France / Paris

all or unphotographed
17316282556 607efdc146 m
Église Saint-Jean-l'Évangéliste Construite entre 1894 et 1904 à la demande du curé de Saint-Pierre de Montmartre, dont la paroisse se révèle trop étendue, cette première église moderne de Paris est l’œuvre d'un disciple de Labrouste: Anatole de Baudot. Novateur à sa manière, ce théoricien officiel, né à Sarrebourg en 1834, et mort chargé d'honneurs en 1915, conçoit l’idée d'une architecture sociale et économique, en harmonie avec l'essor industriel. Rationaliste et progressiste, doué d'une grande influence sur ses élèves, il ose introduire la fonte de fer et le ciment armé, et condamne dans ses écrits le camouflage de matériaux et des structures. L’année de l'inauguration, en 1904, il publie "L'architecture et le ciment armé", livre-témoin d'une époque en pleine mutation, fertile en recherches nouvelles, qui s’achève avec la première guerre mondiale. Si les visiteurs se montrent parfois choqués, au point de se livrer à de vives polémiques, la critique d'art est unanime à saluer l’originalité de l’entreprise. Le décor orientaliste, traité en "modern-style", contraste avec un plan traditionnel, réalisé sur deux niveaux en raison de l'escarpement de la colline.

Église Saint-Jean-l'Évangéliste. Built between 1894 and 1904 at the request of the parish priest of Saint-Pierre de Montmartre, whose parish was too large, this first modern church in Paris is the work of a disciple of Labrouste: Anatole de Baudot. An innovator in his own way, this official theorist, born in Sarrebourg in 1834, and died with honours in 1915, conceived the idea of ​​a social and economic architecture in harmony with industrial growth. Rationalist and progressive, with great influence on his pupils, he dared to introduce iron casting and reinforced cement, and condemned in his writings the camouflage of materials and structures. The year of the inauguration in 1904, he published "L'architecture et le ciment armé", a book-witness of a period in full mutation, fertile in new research, which ends with the First World War. If visitors are sometimes shocked, to the point of engaging in intense polemics, the art critic is unanimous in saluting the originality of the company. The orientalist decor, treated in "modern-style", contrasts with a traditional plan, realised on two levels due to the escarpment of the hill.

Église Saint-Jean-de-Montmartre, 19 Rue des Abbesses, Paris, France

Subjects
Anatole de baudot   plaque commémorative à l'église saint jean de montmartre   détail
Anatole de Baudot 1834-1915

l'église Saint-Jean-de-Montmartre, Paris, France

Subjects
15551740795 82e738f4e4 m
Cité Internationale Universitaire. Sur un terrain de 40 hectares libéré par la démolition des anciennes fortifications fut créée, à partir de 1920, la Cité Internationale Universitaire, destinée à "favoriser les échanges entre les étudiants de toutes les nationalités choisis à un niveau élevé de leurs études et compte tenu de leurs ressources". Trente-sept pavillons, élevés entre 1923 et 1968, forment un ensemble architectural original et varié ainsi la très anglo-saxenne Fondation Deutsch de la Meurthe (Lucien Bechmann, 1925), la Fondation Suisse (Le Corbusier, 1932), le Collège néerlandais (W. Marinus-Didok, 1938) d'esprit cubiste, ou la Fondation franco-brésilienne (Lucio Costa et Le Corbusier, 1959). La Cité accueille près de 5000 étudiants de 120 nationalités différentes; elle dispose également d'une maison internationale ouverte à tous, d'un hôpital et d'une église dédiée au Sacré-Coeur des Etudiants, construite, faute de place, sur le territoire de Gentilly.

19 boulevard Jourdan, Paris, France

16017255601 95acfc01bc m
L'Eglise Saint-Séverin. Seul rescapé du massacre perpétré par ses oncles Childebert et Clotaire in 524, le dernier petit-fils de Clovis, Clodoald - futur saint Cloud - élevé dans un monastère, devient le disciple de l'ermite Séverin. Une chapelle érigée à l'emplacement de son oratoire devient paroisse au XIe siècle. L'église actuelle date du XIIIe siècle pour le clocher et les trois premières travées de la nef, et de la 2e moitié du XVe pour le reste. La décoration du choeur en placage de marbre fut entreprise à partir de 1684, grâce aux dons de la Grande Mademoiselle, cousine germaine de Louis XIV. Le splendide buffet d'orgue date de 1745. Au sommet de la flèche, dont la charpente fut achevée en 1487, subsiste une très vieille cloche: Macée, fondue en 1412.

Rue des Prêtres Saint-Séverin, Paris, France

3801965526 41dc65cbd0 m
Jean-Pierre Aumont, Comédien, Auteur (1911 - 2001) a vécu dans cet immeuble de 1980 à 2000.

4 allée des Brouillards, Paris, France

7748269390 f759893336 m
Pierre Janet (1859-1947) Philosophe, psychiatre et fondateur de la psychologie dynamique, a vécu ici de 1907 à 1947

Pierre Janet (1859-1947) Philosopher, psychiatrist and founder of dynamic psychology, lived here from 1907 to 1947

54 rue de Varenne, Paris, France

Subjects
29398905111 b670d7051d m
Ici est tombé, mortellement blessé, le 25 août 1944, Paul Guerre. Commissaire de Police. Lieutenant de F.F.I.

49 avenue d'Iena, Paris, France

29398906171 331444b46d m
Ici est tombé pour la France le 25 août 1944 Raymond Charles Bonenfant des Forces Françaises de l'Intérieur. Marié, père de famille. Mort pour la Libération de l'Hôtel Majestic. A sa mémoire, ceux qu'il a délivrés.

17 rue Galilée, Paris, France

29665209241 bcd5432727 m
Dans cette maison, le 7 mars 1767, est mort, à l'âge de 87 ans, Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville, né à Montréal, Chevalier de St. Louis, Lieutenant de Roi, Commandant Général et Gouverneur de la Louisiane, 1699 à 1743, fondateur de la Nouvelle-Orléans en 1718. In this house, on March 7 1767, died at the age of 87 years Jean Baptiste Le Moyne de Bienville, born in Montreal, Chevalier of St. Louis, Lieutenant of the King, Commandant General and Governor of Louisiana, 1699-1743, founder of New Orleans in 1718.

In this house, on March 7 1767, died at the age of 87 years Jean Baptiste Le Moyne de Bienville, born in Montreal, Chevalier of St. Louis, Lieutenant of the King, Commandant General and Governor of Louisiana, 1699-1743, founder of New Orleans in 1718.

17 rue Vivienne, Paris, France

Subjects
29676996576 63e4136ce5 m
Dans cet immeuble est né le 8 décembre 1861 Georges Méliès, créateur du spectacle cinématographique, prestidigitateur, inventeur de nombreuses illusions.

In this building was born on 8 December 1861 Georges Méliès, creator of cinematographic spectacles, conjurer, inventor of many illusions.

29 boulevard Saint Martin, Paris, France

Subjects
29543050096 6abcf149f8 m
Dans cette maison François-Vincent Raspail, promoteur du suffrage universel, né à Carpentras le 24 janvier 1794, mort à Arcueil le 7 janvier 1878, donna gratuitement ses soins aux malades de 1840 à 1848.

5 rue de Sévigné, Paris, France

29286931660 0cf5ccc9df m
Bombardement du 12 avril 1918. Torpilles allemandes. 27 mortes - 72 blessés.

12 rue de Rivoli, Paris, France

29312224614 0203c13882 m
Ici vécurent de 1927 à 1976 Paul Morand, diplomate, écrivain, membre de l'Académie française, et son épouse Hélène Soutzo Chrissoveloni.

3 avenue Charles Floquet, Paris, France

29904346292 31c1d8d927 m
Le tragedien Mounet-Sully, né à Bergerac en 1841, est mort dans cette maison le 1er mars 1916.

1 rue Gay-Lussac, Paris, France

29934565911 03acfe2755 m
Tombeau de Frédéric Ozanam, 1813-1853. Principal fondateur de la Société de Saint-Vincent-de-Paul. Béatifié le 22 août 1997, à Notre-Dame de Paris par S.S. le Pape Jean-Paul II.

72 rue de Vaugirard, Paris, France

29723855120 edc2a26884 m
Les comtesses hongroises Blanche de Teleki (1806-1862) et Emma Teleki de Gérando (1815-1893), écrivains, révolutionnaires et patriotes, éminentes représentantes de l'amitié franco-hongroise, vécurent dans cette maison.

37 rue de Vaugirard, Paris, France

30327080702 33708aef9b m
Ici fut arreté Jean Cavaillès, Professeur a la Sorbonne, heros de la Résistance. Fusille par les allemands au debut de 1944.

34 avenue de l'Observatoire, Paris, France

29885605612 25e4151329 m
Regard de la Lanterne. C'est sans doute au XIIe siècle que les eaux de Belleville ont été captées à l'usage du prieuré de Saint-Martin-des-Champs. Un aqueduc de grandes dimensions (1,92 mètre de hauteur sur 1,18 de largeur) collectait les eaux de nombreuses sources et les acheminait vers Paris. La canalisation était entretenue grâce à des regards dont trois subsistent: ceux de la Lanterne, des Messiers (17, rue des Cascades), de la Roquette (36-38, rue de la Mare). La tête de l'aqueduc se situait au regard de la Lanterne, édifice important (4,70 mètres de diamètre et 8,80 de hauteur) à demi enterré, construit entre 1583 et 1613. On y accède par un escalier de 20 marches à double rampe.

3 rue Augustin-Thierry, Paris, France

29601247822 5123ba914e m
Georges Méliès Né ici le 8 décembre 1861, Georges Méliès, fasciné dans son enfance par le théâtre tout proche de Robert Houdin, devient un illusionniste et prestidigitateur réputé. Enthousiasmé par l'avenir des images animées avant les frères Lumière eux-mêmes, il se fait construire le premier studio de l'histoire du cinéma, une sorte de hangar de 17 mètres sur 7, dans son jardin de Montreuil. Sa "Partie de cartes" date de 1896; il réalise alors plus d'une centaine de films, dont le célèbre "Voyage dans la lune", ancêtre de la science-fiction, long de 16 minutes. Inventeur de trucages sophistiqués, Méliès innove par l'irruption du merveilleux et du fantastique; il s'occupe lui-même de tout et fonde une maison de production, Star Films. Ruiné par la guerre et par l'explosion foraine du cinéma, il abandonne tout pour ouvrir un magasin de jouets près de la gare Montparnasse. Redécouvert en 1929, Méliès est président d'honneur de la Cinémathèque fondée par Langlois, de 1936 à sa mort, en 1938.

29 Boulevard Saint Martin, Paris, France

Subjects
29312014731 b80ed2b971 m
Turgot (1727-1781). Anne-Robert-Jacques est le fils cadet du prévôt des marchands Michel-Étienne Turgot, qui commande en 1734 le plus célèbre des plans de la capitale vue à vol d'oiseau. Destiné à l'état ecclésiastique, le jeune homme soutient en 1750 une thèse sur les progrès de l'esprit humain, avant de se tourner vers la magistrature à la mort de son père. Il fréquente les philosophes et les physiocrates, collabore à l'Encyclopédie, préconise la tolérance et même la séparation de l'Eglise et de l'Etat. Intendant de Limoges (1761-1774), il y applique ses théories et fait progresser cette région défavorisée. A l'avènement de Louis XVI, nommé contrôleur général des finances, il tente de généraliser sa politique de réformes audacieuses: abolir la dîme et les corvées, réduire les dépenses pour éviter d'augmenter les impôts, libérer l'industrie et le commerce, instruire le peuple... En 1776, victime d'une cabale, il ose cette mise en garde: "N'oubliez pas, sire, que c'est la faiblesse qui a mis la tête de Charles 1er sur un billot!" Disgracié, il reçoit l'ordre de ne plus reparaître à Versailles et se retire alors dans cette maison, pour y mourir en 1781.

108 rue de l'Université, Paris, France

22310041625 c2274edbc0 m
Ici est tombé Roland Sévegrand, Chevalier de la Légion d'Honneur, Lieutenant F.F.I., Croix de Guerre, Externe des Hopitaux, le 25 aout 1944. Mort pour la France a l'age de 26 ans.

43 Boulevard Souchet, Paris, France

14548279491 5f5dbe9a8b m
Ici est tombe le 25 aout 1944 le Lieutenant Martinet du 1er Bataillon d'Eure et Loir pour la Liberation de Paris.

Blvd Saint Michel at the corner of rue Auguste Comte, Paris, France

19124695021 7ab8f50e5d m
Eglise Saint-Hippolyte. Sous nos pieds se trouvent les fondations d'une église que date peut-être de Robert le Pieux, roi en l'an mil. Au XIIIe siècle, la chapelle primitive est reconstruite et peu à peu agrandie. C'est la paroisse des Gobelins, l'église est ornée des oeuvres des plus grands peintre, tapissiers, orfèvres. De nombreux membres de la famille Gobelin, les peintres et dessinateurs Michel Corneille, Van der Meulen, Jean-Baptiste Martin, Sébastien Le Clerc, l'industriel et collectionneur Jean de Julienne, y sont inhumés. Vendue en 1792, ses merveilles sont dispersées ou anéanties; elle est bientôt détruite, à l'exception d'un mur latéral de la nef gothique, qui disparaît en 1867 avec le percement du boulevard Arago.

10 boulevard Arago, Paris, France

14460140120 f221ec57b8 m
La porte Saint-Jacques. Constituée de deux tours jumelles et d'un passage sous arcade ogivale, la plus fréquentée des portes de la partie méridionale de l'enceinte de Philippe-Auguste s'ouvrait ici: située au débouché d'un grand axe de circulation quotidienne, elle reliait la principale rue méridienne de l'Outre-Petit-Pont à la route d'Etampes et d'Orléans. Il était donc vital de la maintenir ouverte, malgré les troubles qui affectent la cité, de la mort de Charles V à celle du dernier Valois. Alors que la plupart des autres sont régulièrement murées, la porte Saint-Jacques est même dotée d'un pont-levis durant l'été de 1417, face à la menace bourguignonne. Après les échecs essuyés par Jeanne d'Arc sur la rive droite, c'est ici que les troupes de Jehan Villiers de l'Isle-Adam pénètrent dans la ville à l'aube du 13 avril 1436. Grâce aux parisiens las de l'occupation anglaise, Charles VII peut ainsi faire une entrée solennelle dans sa capitale reconquise.

157 rue Saint-Jacques, Paris, France

28975682751 b58c019322 m
Hotel construit pour Diane de France, Duchesse d'Angouleme, 1538-1619. Agrandi et remanie a plusieurs reprises a partir du XVIIeme siecle. En cet hotel resida Guillaume de Lamoignon, premier President au Parlement de Paris 1617-1677, et naquit son arriere petit fils Malesherbes 1721-1794. Le premier biblioteque publique de la ville de Paris, fondee par Antoine Mariau, procureur du Roi et de la ville. Y fut ouverte en 1763. Alphonse Daudet y vecut de 1867 a 1876.

24 rue Pavée, Paris, France

28765658830 4aa326eb9c m
Sur cet emplacement s'élevait l'hôtel dans lequel demeura Jacques de Flesselles, dernier prévôt des marchands de Paris, mis à mort devant l'Hôtel de Ville le 14 juillet 1789.

52 rue de Sévigné, Paris, France

28130950194 aa9f4c5e4a m
Ici vivait, ici mourut le poète Guillevic, 1907 - 1997. Grand Prix de la Poésie de l'Académie française. "nous ferons de la terre une cathédrale sans murs." PAROI.

47 rue Claude Bernard, Paris, France

28441177194 58363f679c m
En 1829 l'École centrale des arts et manufactures fut fondée en cet hôtel par Lavallée - J.B. Dumas, Olivier et Péclet. Elle y demeura j'usqu'en 1884.

5 rue de Thorigny, Paris, France

28158782134 a20c1fc915 m
Marcel Espiau, 1899 - 1971, journalist, auteur dramatique, a vecu dans cette maison.

31 rue Saint-Placide, Paris, France

28711434001 1fdb6d28ce m
Dans cet hotel habita Marie-Therese Louise de Savoie-Carignan, Princesse de Lamballe, amie devouee de la Reine Marie-Antoinette. 1749-1792.

17 rue d'Ankara, Paris, France

29042728752 c6faa67634 m
Ici vécut de 1939 à 1999 Eva de Vitray-Meyerovitch, philosophe, femme de lettres, traductrice du poète Rûmî.

72 rue Claude Bernard, Paris, France

29088752672 6fb2c8bebc m
Le peintre Foujita, 1886-1968, vécut et travailla dans cet immeuble de 1917 à 1924.

5 rue Delambre, Paris, France

4745216672 a37585e2d7 m
Simone Weil philosophe a habité cette maison de 1929 a 1940

3 Rue Auguste Comte, Paris, France

Subjects
Nophotosqr c8cff0fa2e124eb250f8f6105b227a36933c2aa31cbf3258895bafaa81e1b932
Emile Combes, 1835-1921, President du Conseil des Ministres, 1902-1905, artisan de la separation des églises et de l'état, habita cette maison les 25 dernières années de sa vie.

45 rue Claude Bernard, Paris, France

29029311126 363be2e37a m
Ici demeurait Maurice Bassis, Chef adjoint F.T.P.F., né le 7 juin 1924. Tué à l'ennemi le 4 juin 1944 à Dontreix (Creuse). Mort pour la France. Gloire à sa mémoire.

130 rue Debelleyme, Paris, France

Nophotosqr c8cff0fa2e124eb250f8f6105b227a36933c2aa31cbf3258895bafaa81e1b932
Ici demeurait Maurice Bassis, Chef adjoint F.T.P.F., né le 7 juin 1924. Tué à l'ennemi le 4 juin 1944 à Dontreix (Creuse). Mort pour la France. Gloire à sa mémoire.

130 rue Debelleyme, Paris, France

Plaque jean montvallier boulogne, 58 64 boulevard saint michel, paris july 2015
Jean Montvallier-Boulogne mort pour la France à vingt-quatre ans dans les combats de la libération de Paris 25 août 1944.

Jean-Boulogne Montvallier died for France at twenty-four years old in the battles of the liberation of Paris 25 August 25 1944.

60 boulevard Saint-Michel, Paris, France

Subjects
27476804612 53cac89312 m
En cette maison de 1872 a sa mort habita le poete Leconte de Lisle, ne a la Reunion, 1818 - 1894. O liberte, justice, o passion, du beau dites nous que votre heure est au bout de l'epreve.

64 boulevard Saint-Michel, Paris, France

27503098021 891718bf15 m
Bombardement de Paris 20 janvier 1918. Combats de la Libération de Paris 25 août 1944.

60 boulevard Saint-Michel, Paris, France

27153722304 864f1b926e m
L'illustre architect François Mansart, né à Paris en 1598, habita cette maison, qu'il avait batie en 1642, et y mourut le 23 septembre 1666.

5 rue Payenne, Paris, France

28074583625 aa3da17525 m
De 1714 à 1746 Louis, Duc de Saint-Simon, résida en cet hôtel où il écrivit la plus grande partie de ses mémoires.

218 Boulevard Saint Germain, Paris, France

27506197553 d3d0d65b4b m
Ici vivait Olga Bancic, Résistante F.T.P. M.O.I. de l'Île de France, membre du groupe Manouchian. Exécutée par les nazis à Stuttgart le 10 mai 1944 à l'âge de 32 ans. Morte pour la France et la liberté.

114 rue du Chateau, Paris, France

27529740104 d169b51d2f m
Dans cette immeuble grace a la courageuse hospitalité de Joseph Lacan, se réunissaient durant l'occupation les membres de l'Honneur de la police parisienne. C'est d'ici qu'est partie le 19 aout 1944 l'expédition qui, sous les ordres du Comite de la libération de la police, s'empara de la préfecture de police et déclencha la bataille décisive pour la libération de Paris.

37 rue Raymond Losserand, Paris, France

28052915722 8b70d3b4d1 m
A la memoire de trois françaises de la Resistance mortes pour la France. Marie Louise Monnet, deportee a 75 ans, Germaine Tambour, Madeleine Tambour, gazees en Mars 1945 au camp de Ravensbrück.

38 avenue du Suffren, Paris, France

28643864535 792742293b m
Rue Saint-Honoré. A l'origine simple chemin vers Saint-Ouen, Argenteuil, le Roule et Neuilly, la rue Saint-Honoré s'est développée à la fin du XIIe siècle, après la création des Halles. Sous le règne de Philippe Auguste, elle faisait partie de la "croisée" de Paris avec les rues Saint-Jacques et Saint-Denis. Elle prolongeait la rue de la Ferronnerie et se terminait à la porte Saint-Honoré, déplacé du 111 au 161, en 1380, avec l'enceinte de Charles V, puis sous Louis XIII, vers 1634, à l'intersection de la rue Royale. Le long de cette voie se trouvaient de l'église St-Honoré, le collège des Bons-Enfants, l'hospice des Quinze-Vingts, les couvents de l'Oratoire, des Feuillants, des Capucins, des Capucines, des Filles de l'Assomption et de la Conception.

63 rue Saint Honoré, Paris, France

27966197410 1dcb2aecee m
Entre 1922 et 1930, dans cette maison, l'écrivain roumain Panait Istrati (1884-1935) a écrit ses oeuvres majeures de réputation mondiale: Kyra Kyralina, Codine, Mikhaïl, Oncle Anghel, Les Haïdouks, Nerantsoula.

24 rue du Colisée, Paris, France

27632580254 f08ed27fb7 m
Joaquín Rodrigo a composé le Concerto d'Aranjuez dans cette maison en 1939.

159 rue Saint Jacques, Paris, France

28290448495 000261b689 m
Dans cette maison a vécu durant l'ete 1913 Giuseppe Ungaretti, poête italien, 1888 - 1970.

5 rue des Carmes, Paris, France

28255957946 cd045ccfe4 m
Rue de la Huchette. Son appellation vient d'une enseigne attestée à la fin du XIIIe siècle: la Huchette d'or. Célèbre dès la fin du Moyen Age pour ses auberges, et au XVIIe siècle pour ses rôtisseurs et ses cabarets, elle était aussi malfamée, et ses coupeurs de bourses renommées. Les maisons anciennes y sont ombreuses. Au No 14, à l'angle de la rue du Chat qui pêche, un médaillon plaqué sur la façade est orné d'un Y, rébus pour "lie-grègues", lacets de fixation entre culottes et hauts-de-chausse. La rue a retrouvé son activité bourdonnante du Moyen Age avec l'implantation de nombreux restaurants méditerranéens ou exotiques.

corner of rue de la Huchette and rue de la chat qui Pêche, Paris, France

28611389946 c9fba11892 m
Cet immeuble garde la mémoire des séjours à Paris (1880-1892) des grands tragédiens roumains Aristizza Romanescu (1854-1918), Grigore Manolescu (1857-1892).

4 Rue Croix des Petits Champs, Paris, France